logo_new

Weend’ô diffusé dans l’émission SOLID’ROCK le 26/02/2017

Philippe Dussausaye – animateur spécialisé en rock progressif de RADIO B – découvrait récemment Weend’ô via le réseau social FB et voici ses commentaires :

«  J’ai vraiment pris du plaisir à écouter votre album, c’est vraiment bien foutu, du prog tantôt atmosphérique, tantôt métal, tantôt mélodique, très inspiré et puissant ! J’ai hâte de découvrir le prochain album, si tu dis que vous avez mûri votre musique alors qu’est-ce que ça doit être !!!! Magnifique ! Merci !!! »

Diffusion des titres « Betrayal » et « Experience  » du 1er album « You Need To Know Yourself » au début de l’émission du 26/02/2017

http://www.tropiquesfm.fr/105-solid-rock

 

Alan-Reed---Honey-On-The-Ra-228x228

La voix de Laetitia dans 2 chansons du nouvel album d’Alan Reed « Honey On The Razor’s Edge »

Suite à leur rencontre en septembre 2016, lors de la soirée « An Evening with Clive Nolan & Friends », Weend’ô avait rencontré 2 grands artistes : Christina Booth (Magenta) et Alan Reed (ex membre de Pallas).

La prestation vocale réalisée par Laetitia , en compagnie de Clive Nolan, avait interpellé Alan Reed, qui lui demandait par la suite de participer à 2 de ses chansons « Northern Light » (featuring Christina Booth et Monique Van Der Kolk du groupe Harvest) et « Used To Be Someone ».

D’autres artistes ont également participé à cet album : Jeff Green (lead guitar), Lazuli’s Claude Leonetti (Leode) and Steve Hackett (HarmonicA).

Citation de Laetitia : « Alan est un super chanteur, très gentil, accessible, , avec qui nous avons pu discuté un long moment lors de notre séjour chez Monsieur Le Maire..Ce fut d’excellents moments partagés ensemble ! à refaire sans hésitation ! Je suis ravie et honorée d’avoir pu apporter ma contribution, et d’entendre l’harmonie avec les voix de Christina et Monique, c’est fabuleux ! »

http://themerchdesk.com/merchdesk/index.php?route=product%2Fproduct&path=88_67&product_id=633

 

 

 

 

 

Nouvel Album – Automne 2017

Le groupe s’est remis dans la composition depuis l’été 2016, après une période de pause (projets personnels du couple fondateur Laetitia-Térence).

Un nouvel album électrique est prévu à l’automne 2017

L’annonce du titre sera faite au printemps, à l’occasion de l’ouverture de la campagne de financement participative…Avec l’annonce des dates France/Angleterre .

Fairytalacoustic Chronique par Musicwaves

Publié par MusicWaves le 09/07/2014

Source : http://www.musicwaves.fr/frmReview.aspx?ID=11687&REF=WEEND-%C3%94_Fairytalacoustic

Weend’ô est une formation d’Agen que nous avions découverte en 2012 à l’occasion de la sortie de leur premier album studio (« You Need To Know Yourself »). Coup de coeur de la rédaction, une bonne partie de celle ci suit d’ailleurs de très près l’évolution du groupe.

Read more →

Fairytalacoustic Chronique Neoprog

Publié par Néoprog le 22/01/2014 :http://neoprog.eu/critique/weend_o/fairytalacoustic

 

Weend'o - Fairytalacoustic
Titre : Fairytalacoustic
Groupe : Weend’o
Sortie : 2013
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Métal progressif
La chronique chronique

Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

 

Formation en 2011

Laëtitia Chaudemanche [], Térence Nguyen Van []

Fairytalacoustic est un DVD édité par le groupe français Weend’ô que nous suivons depuis déjà pas mal de temps. Après un premier album salué par la critique, You Need To Know Yourself en 2012, de nombreux concerts électriques et unplugged, le quatuor nous propose aujourd’hui un DVD, né d’une souscription. Un DVD où le groupe se le livre en concert acoustique, concert enregistré à Villeneuve le 14 septembre 2013.

Je suis fan de Weend’ô (je ne suis pas le seul d’ailleurs), donc pas forcément objectif mais vous avez l’habitude. Mais pire que ça, j’ai toujours rêvé de voir et d’entendre Weend’ô en concert acoustique et l’occasion ne s’est jamais présentée à ce jour. Certes je les ai entendu Chez Paulette et à Prog Sud, c’est déjà pas mal, mais en électrique. En acoustique, je n’ai fait qu’en rêver. Il s’agit bien d’un rêve d’ailleurs, celui d’une petite fille, celui qui vous permet d’inviter, dans votre salon, pour une heure trente, Laëtitia, Térence, Maxime et Nathanaêl.

C’est plus qu’un concert, puisque Weend’ô agrémente de DVD d’une atmosphère féerique avec des images brumeuses dans une forêt comme celle de Brocéliande, peuplée d’êtres extraordinaires, de magie, de rêve, de théâtre et de danse.

Dans les scènes qui accompagnent le concert, deux m’ont particulièrement séduites : le prologue, le rêve d’une petite fille qui s’endort en tenant le premier album de Weend’ô et qui se réveille dans un rêve où elle rencontre Morgane alias Laëtitia dans la forêt (c’est mon interprétation), et celle où une jeune fille danse sur l’horizon avec pour fond un clair de lune géant, visuellement celle-là est sublime.

Mais il s’agit avant tout un concert acoustique filmé, deux guitares au centre, bien mises en valeur, Maxime et Térence, les claviers à droite, un peu trop dans l’ombre mais Laëtitia sera plus souvent devant le public que derrière ses claviers, et la batterie et percussions de Nathanael, l’être en blanc derrière les fûts à la gauche. Puisque l’on parle du batteur, mention spéciale pour lui, vous connaissez peut-être déjà son jeu à la Gavin Harrison en live électrique, là vous découvrirez un batteur, qui en acoustique, dose à la perfection la rythmique pour dynamiser la musique sans l’écraser de ses sticks, bravo pour la maîtrise.

C’est un live, donc sans filet, une seule prise, Térence et Maxime en savent quelque chose, leurs regards complices en disent long pendant le concert, sourires ou grimaces, mais celle qui prend tous les risques, c’est Laëtitia, seule avec sa voix qui fait la scène et surtout le chant. Vous ressentirez l’émotion, l’envie de partage, tout le travail derrière ce projet, l’implication de tous ces gens présents sur scène à la fin du concert.

Un live bien filmé et bien monté. Les plans sont variés, de beaux éclairages, quelques zoom sur les guitares, sur les visages, un plan général ne rend hélas pas grand chose, des surimpressions très bien faites, qui jouent entre couleurs et noir et blanc, bref joli travail au montage.

Et la musique dans tout ça ? Ben c’est Weend’ô quand même, à la différence que le gros son a été mis au placard pour l’occasion et qu’il a fallu tout adapter pour deux guitares, étouffer la rythmique et apprivoiser le chant à cet exercice délicat. Le Résultat ? Enchanteur. J’ai déjà parlé du travail sur la batterie, mais il faut parler de la basse et de la guitare où tout devient beaucoup plus difficile, car tout s’entend et que dire du chant, pas évident de maintenir l’énergie de Experience par exemple sans le soutient qu’apporte le 220 volts, Laëtitia y arrive. Je ne dis pas que tout est parfait, il y a quelques doigts palmés et un ou deux petits passages où mon diapason n’est pas d’accord.

Ce DVD c’est également beaucoup d’émotion quand tous les acteurs de ce projet magnifique ce retrouvent autour des artistes, c’est aussi l’ébauche, nous l’espérons, d’autres projets alliant musique, chant, danse, vidéo, théâtre dans la carrière débutante de Weend’ô. Les fans seront comblés par ce DVD et ceux qui ne connaissent pas encore le groupe y verront sans doute une jolie manière d’aborder leur univers musical.